• La Miellerie King

10 actions pour sauver les abeilles en danger d'extinction


Depuis plusieurs années, on constate malheureusement que les abeilles ont de plus en plus de difficultés à survivre. Ce fléau que l'on appelle " l'effondrement des colonies " serait causé par plusieurs choses. Que ce soit le réchauffement climatique, l'utilisation accru des pesticides et des herbicides, la diminution des sources de nourriture pour les pollinisateurs ou encore l'apparition de nouvelles maladies, les abeilles n'ont pas la vie facile ces temps-ci.


Lorsque l'on sait que le 3/4 des fruits et des légumes que nous consommons dépendent directement du travail des pollinisateurs, on se dit qu'il faut tenter de faire notre part en la matière.



A) Pour les individus, les entreprises et les municipalités


1- Participer au #défipissenlits en laissant pousser les fleurs sauvages sur votre gazon


En prenant soin de respecter les règlements municipaux applicables dans votre ville ou votre village, le fait de laisser pousser un peu plus longtemps vos pissenlits et vos fleurs sauvages sur vos parterres offrira aux abeilles et aux autres pollinisateurs une source intéressante de nourriture.


Pour en apprendre davantage sur le #défipissenlits , cliquez sur ce lien : LIEN VERS LE #DÉFIPISSENLITS


2- Éviter d'utiliser des pesticides sur votre terrain


L'utilisation des pesticides et des herbicides sur votre terrain peut nuire aux abeilles. En effet, bien que les abeilles ne soient pas les insectes que vous visez avec votre produit, elles risques fortement d'être affectées. Lorsque l'on applique un produit chimique sur des plantes ou sur notre pelouse, la pluie ou la rosée fait ruisselé le produit et les abeilles peuvent s'intoxiquées en s'abreuvant. De plus, si le produit se trouve directement sur une plante, l'abeille peut le butiner et même rapporter du pollen contaminé qui affectera la santé de toute la colonie.


3- Planter sur son terrain plusieurs sortes de fleurs que les abeilles et les autres pollinisateurs aiment


Avec la diminution des sources de nourritures pour les pollinisateurs, il peut être intéressant de joindre le beau à l'utile en semant sur son terrain ou ses plantes-bandes des fleurs mellifères, soit des fleurs que les abeilles aiment puisqu'elle leur permet de récolter du nectar pour le transformer en miel.


Voici certaines plantes qui peuvent être intéressante:


Le pissenlit Le trèfle blanc La mélilot



Pour une liste plus exhaustive des plantes mellifères du Québec, nous vous invitons à consulter le tableau en cliquant sur ce lien: LIEN VERS LE TABLEAU D'AGRI-RÉSEAU


4- Acheter des aliments provenant d'une agriculture durable et soutenable qui respecte l'environnement


Comme l'adage le dit, acheter, c'est voter. Ce faisant, si, lors de vos achats d'aliments vous favoriser des aliments provenant d'une agriculture durable et soutenable, l'offre des produits en la matière ne fera que croître.


5- Sensibiliser notre entourage en partageant cette information autour de nous


On se sent souvent impuissant face aux nombreux défis environnementaux et on pense souvent à tort que nos actions ne peuvent pas rien changer. Il est vrai qu'une petite action isolée n'a qu'un petit effet sur le cour des choses mais, si plusieurs personnes dans nos familles et nos communautés suivent le mouvement, cela peut faire au final une grande différence. L'union fait la force et le fait de partager l'information en la matière ne peut que nous aider.


B) Pour les agriculteurs


Nous croyons qu'il est essentiel dans la présente discussion de ne pas démoniser les agriculteurs. En effet, sans la contribution des femmes et des hommes exerçant ce métier, nous n'aurions pas grand chose à nous mettre sous la dent. Toutefois, nous croyons qu'il existe des actions qui peuvent être mis en place qui peuvent aider de façon significative à la survie des abeilles.


6- Devenez apiculteur


Si vous avez la passion de vous occuper des abeilles et d'aller aux ruches comme nous, il s'agit d'une action plus que concrète pour participer à la survie des abeilles. Toutefois, ne s'improvise pas apiculteur qui veut. Nous recommandons à toutes les personnes désirant s'initier à l'apiculture à suivre une formation adéquate en la matière.


En effet, si vous ne le faites pas et improvisez, vos actions risquent plutôt de nuire aux apiculteurs autour de vous, par exemple, en propageant des maladies indésirables si les contrôles nécessaires ne sont pas faits.


On voit ici notre apiculteur René en train de préparer son enfumoir pour aller aux ruches.



7- Éviter d'utiliser des pesticides et des herbicides qui affectent les abeilles et leur environnement


Si vous avez déjà vu des abeilles intoxiquée aux néonicotinoïdes, une sorte de pesticides enrobant plusieurs types de semences, vous savez l'impact que ces produits peuvent avoir sur le système nerveux des abeilles. En effet, une abeille intoxiquée au pesticides perdra le contrôle de son système nerveux et se mettra à vibrer de façon confuse au fond de la ruche, comme si elle avait une crise d'épilepsie. Si une abeille a le malheur de rapporter du pollen contaminé, ce sera toute la colonie dans la ruche qui sera en danger d'être décimé. Lorsque l'on voit les abeilles tombées devant une ruche et qu'il pleut littéralement des abeilles, on ne peut tout simplement pas appuyer l'utilisation de produits créant de telle hécatombe sur nos ruchers.


8- Développer une relation de collaboration avec les apiculteurs près de vos cultures


Parler avec les apiculteurs qui vous entourent ou, si vous êtes un apiculteur, aller à la rencontre des agriculteurs autour de vos ruchers peut être une solution intéressante pour éviter, par exemple, des cas d'intoxication aux pesticides. En se parlant, on peut se coordonner pour éviter de telle situation.


9- Diversifier les cultures se trouvant sur votre propriété


Plusieurs monocultures constituent de réel désert alimentaires pour les abeilles. En diversifiant les cultures se trouvant sur votre propriété et, lorsque cela est possible, en laissant certains secteurs en friche, cela ne peut être que bénéfique pour les abeilles.


10- Implanter des bandes de fleurs mellifères au sein de vos productions et respecter les bandes riveraines autour des cours d'eau


Le nerf de la guerre est définitivement l'accès à une source de nourriture adéquate tout au long de la saison pour les abeilles et les pollinisateurs. En plus de vous aider dans le rendement de vos productions, les abeilles et les pollinisateurs sont essentiels au bon fonctionnement de nos écosystème. Ce faisant, en leur aménageant spécifiquement des bandes de fleurs mellifères ou encore en laissant la nature prendre son cours dans les bandes riveraines autour des cours d'eau, cela sera bénéfique pour nos valeureuses ouvrières.
















274 vues0 commentaire