top of page

Que font les abeilles durant l'hiver?

Est-ce que les abeilles dorment pendant l'hiver? Comment ce déroule la vie au sein de la ruche pendant les longs mois d'hiver au Québec?


Lorsque l'hiver frappe à nos portes et qu'un manteau de neige recouvre tous les champs, où se cache donc les abeilles? On pourrait croire que rien ne se passe au sein du rucher pendant l'hiver. La réalité est cependant tout autre. Bien que la vie se passe au ralenti a l'intérieur de la ruche, les abeilles s'alternent autour de la reine afin de maintenir une température qui peut atteindre 32 degrés Celcius au coeur de la ruche. Puisqu'elles ne peuvent pas aller récolter du miel à l'extérieur, elles vivent en consommant le miel que nous leur avons laissé en réserve dans leur ruche.

On pourrait croire que rien ne se passe au sein du rucher pendant l'hiver. La réalité est cependant tout autre!


La différence entre hivernation et hibernation


Est-ce que les abeilles hivernent ou hibernent? Tout d'abord, quelle est la différence. Lorsque l'on parle d'hibernation, on parle de l'engourdissement et de la baisse de température du corps d'un animal pendant l'hiver afin de lui permettre de survivre pendant cette période. Par exemple, les ours hibernent. Lorsque l'on parle d'hivernation, il y a un ralentissement des activités de l'animal mais il ne tombe pas dans un état second. Les écureuils qui sortent de leur abri à l'occasion pendant l'hiver en sont de bons exemples. Les abeilles qui vrombissent pour garder la chaleur au sein de la ruche en est un autre. Ce faisant, comme nous l'avons mentionné plus tôt, bien que les abeilles soient au ralenti, elles ne s'endorment pas. La réponse est donc que les abeilles hivernent!



Image thermique montrant la température plus élevé autour de la reine au sein de la ruche



Où garde-t-on les abeilles pendant l'hiver?


Au Québec, il y a 2 méthodes principales pour garder les abeilles au chaud pendant l'hiver. Il y a l'option de les isoler directement dans le champ ou encore de les garder en caveau.


Pendant nos 1ères années d'opération, nous avons essayé plusieurs techniques d'isolation à l'extérieur. Nous avons isolé les ruches avec des panneaux de styromousse, avec du papier goudronné et nous avons même essayé d'en garder dans des boîtes en bois isolé avec de la rips de bois. Le plus important dans chacune de ces méthodes est de s'assurer qu'il ne reste pas trop d'humidité au sein des ruches et que l'air circule bien en tout temps (pas trop quand même pour ne pas que la ruche dépense trop d'énergie pour se garder au chaud. Ces méthodes sont moins coûteuse mais les ruches sont plus sujets au aléa de la nature. De plus, lorsque de la pluie verglançante tombe au sol, il faut d'assurer que les abeilles ait accès à de l'oxygène. En effet, l'air passe à travers la neige mais si un couvert de glace la recouvre, cela n'est plus possible et les abeilles risquent de s'axphysier


Ce faisant, depuis quelques temps, nous avons réduit nos risques en la matière en entreposant nos ruches dans un caveau. La température à l'intérieur du caveau est maintenu à environ 4 degré Celcius comme dans un frigo. Ainsi, nos abeilles sont à l'abri des intempéries et des grands écarts de températures pendant leur hivernation. L'éclairage rouge que vous voyez dans la photo ci-dessous est spécifiquement conçu pour que les abeilles ne soient pas attirées vers la lumière et ainsi éviter qu'elles ne se blessent.



Image de l'intérieur du caveau



Lorsque le printemps se pointe le bout du nez et que des températures continu autour de 10 degrés sont annoncés, nous commençons à sortir les ruches à l'extérieur. Cela permet aux abeilles d'aller faire leur vol de nettoyage (puisque les abeilles se retiennent pendant tout l'hiver et vont faire leur besoin seulement lorsqu'on les sort à l'extérieur) et de commencer à explorer leur environnement à la recherche des premières sources de pollen disponible.


C'est également le moment où on fait l'inspection de nos ruches et où on espère que les divers problèmes touchant les colonies d'abeilles n'aient pas trop touché nos colonies.

Comentarios


bottom of page